midi


midi

midi [ midi ] n. m.
• 1080; de mi- et di « jour », lat. diem
I
1Milieu du jour, entre le matin et l'après-midi. Le soleil de midi est haut dans le ciel. « Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine » (Leconte de Lisle). « Midi le juste » (Valéry). En plein midi. Le repas de midi. 2. déjeuner. Magasin, musée qui reste ouvert à midi. Région. ou fam. Le matin, le midi et le soir. Ellipt Prendre un cachet matin, midi et soir. (Belgique) Entre l'heure de midi : dans l'heure du déjeuner, à midi.
Fig. Âge de la pleine maturité. Le démon de midi.
2Heure du milieu du jour, douzième heure. Il est midi, midi sonné. À midi, sur le coup de midi. Fam. Vers les midi. Midi un quart (12 h 15); midi dix (minutes). Entre midi et deux (heures) : à l'heure du déjeuner.
Loc. Chercher midi à quatorze heures : chercher des difficultés où il n'y en a pas, compliquer les choses. Prov. Chacun voit midi à sa porte, envisage les choses de son point de vue. — Fam. et vieilli C'est midi (sonné) : il n'y a pas moyen. « Avec eux, c'était labeur, labeur. Et midi pour sortir le soir » (Aymé).
3 Adj. inv. Audiovis. Chaîne, format midi, dont la largeur se situe entre celle des chaînes normales et celle des minichaînes.
II(XIIe-XIIIe)
1L'un des quatre points cardinaux. sud. Du nord au midi.
2Exposition d'un lieu en face de ce point. Versant, coteau exposé au midi.
3Région qui est au sud d'un pays. Le midi de l'Angleterre, de la France.
4Absolt Le Midi : le sud du continent européen. Les peuples du Nord et les peuples du Midi. « Le Nord vaut peut-être mieux pour la morale. Mais le Midi vaut mieux pour la vie » (Suarès).
Spécialt (plus cour.) La région du sud de la France. Habiter dans le Midi. Les gens du Midi. méridional. L'accent du Midi.
⊗ CONTR. Minuit. Nord.

MIDI nom masculin invariable et adjectif invariable (sigle de Musical Instrument Digital Interface, interface numérique pour instrument de musique) Protocole de communication et interface dont le rôle est d'assurer l'échange en temps réel des données relatives à l'interprétation musicale entre divers instruments électroniques, quelle que soit leur marque de fabrication respective.

Midi
(aiguille du) sommet des Alpes françaises (3 843 m), dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie).
————————
Midi
(canal du) dit aussi du Languedoc, canal de France reliant l'Atlantique à la mer Méditerranée par la Garonne.
————————
Midi
(pic du) nom de deux sommets des Pyrénées françaises: le pic du Midi de Bigorre (Hautes-Pyrénées), culminant à 2 872 m, doté d'un observatoire astronomique; le pic du Midi d'Ossau (Pyrénées-Atlantiques), culminant à 2 885 m.
————————
Midi
n. m.
d1./d Milieu du jour; douzième heure. En plein midi.
Demain à midi ou, ellipt., demain midi. Syn. (France rég.) miejour.
|| Vers les midi: aux environs de midi.
|| (Afr. subsah., Belgique) Heure de midi.
(Afr. subsah.) Entre l'heure de midi.
(Belgique) Temps de midi: pause de la mi-journée. Prendre son temps de midi.
|| (Afr. subsah.) Dans les heures de midi.
|| Fig. Chercher midi à quatorze heures: trouver des difficultés inexistantes.
d2./d Sud (point cardinal).
d3./d (Avec une majuscule.) Région, pays méridional.
|| Spécial. Le Midi: la partie méridionale de la France.

⇒MIDI, subst. masc.
I.— [Désigne une notion de temps]
A.— [Avec l'idée d'une certaine durée] Milieu du jour, moment intermédiaire entre le matin et l'après-midi, période où le soleil est le plus haut et le plus chaud. En plein midi, le moment de midi; matin, midi et soir; chaleur, soleil de midi; la pause de midi. Les quotidiens parisiens de midi et du soir, les journaux régionaux et étrangers sont distribués, dans diverses tournées, au cours de la journée (Civilis. écr., 1939, p. 42-2) :
1. Soudain il s'arrêta sur le seuil, stupéfié par la lumière immense des midis de la terre africaine. La rue devait être blanche et les maisons blanches aussi, mais la flamme du soleil perpendiculaire lavait les surfaces éclatantes...
, Aphrodite, 1896, p. 227.
Proverbe. Midi ciel vilain, minuit ciel serein (CHASS. 1970).
[En parlant de l'heure du déjeuner] Repas de midi ou, p. ell., midi. Je sais (...) que vous êtes arrivé par le train de dix heures, que vous avez pris votre repas de midi à l'hôtel de l'Univers (BERNANOS, Crime, 1935, 1re part., 3, p. 765). Je ne les ai guère que pour le dîner. Au midi, j'ai seulement M. Daniel et Mme Jenny, avec le petiot (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 823).
[Dans des tournures fam.] Ce midi, ça a semblé fait exprès (GIONO, Colline, 1929, p. 126).
Chercheurs de midi (vx, fam.). Voleurs qui s'introduisaient dans les habitations au moment où le couvert était mis pour le repas de midi, afin de dérober l'argenterie (d'apr. FRANCE 1907).
1. Par personnification. Midi, roi des étés, épandu sur la plaine Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu (LECONTE DE LISLE, Poèmes ant., 1852, p. 224).
2. P. métaph. Il faut plus de soleil, il faut un grand midi d'amour pour faire de la petite racine amère de notre pitié une chose illuminée de fleurs (MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p. 218) :
2. Que m'importent à moi ces grâces fugitives de la vie que l'âge décolore et détruit, et qui effeuillent leurs roses passagères au courant de toutes les brises, et au midi de tous les soleils?...
NODIER, Fée Miettes, 1831, p. 119.
3. P. anal. C'est le midi de l'année, la saison haute et immobile! Bonheur, bonheur! voici l'été (CAMUS, État de siège, 1948, 1re part., p. 205).
4. Expr. parfois fig.
a) En plein midi
Faire qqc. en plein midi. Faire quelque chose ouvertement, publiquement. Synon. au grand jour. Les habitants de Pistoie (...) ont trouvé dans cette affaire une petite occasion d'égorger tous leurs chanceliers en plein midi, au milieu des rues (MUSSET, Lorenzaccio, 1834, v, 2, p. 257). Je ne m'aventurais pas sur le versant du Lycabète sans penser à cette pauvre Mme Daraud qui y fut dévalisée en plein midi (ABOUT, Roi mont., 1857, p. 21).
Faire voir, montrer des étoiles, la lune en plein midi.
Ne pas voir clair en plein midi; nier le jour, la lumière en plein midi. Contester un fait évident. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) Le midi (de la vie). Le milieu de la vie, l'époque correspondant à la maturité de l'existence humaine, au plein épanouissement des possibilités physiques, intellectuelles. Gandrax était alors absorbé par une de ces passions furieuses qu'il n'est pas rare de voir éclater au midi de la vie de l'homme, surtout dans un cœur et dans un sang vierges (FEUILLET, Sibylle, 1863, p. 292) :
3. ... je ne veux parler (...) que de l'Homère de la jeunesse et celui du déclin, de l'Homère à son matin et en plein midi dans l'Iliade, et de celui que Longin a comparé, pour les tons plus doux de l'Odyssée, à un soleil couchant.
SAINTE-BEUVE, Virgile, 1857, p. 323.
Le démon de midi. V. démon B 3.
B.— [Avec l'idée d'un moment précis dans le temps] Douzième heure du jour, à partir de minuit. (Il est) midi juste, passé, midi et quart, et demi(e); midi sonne; l'heure de midi, les douze coups de midi, sur les coups de midi. Le moment où cette ombre [projetée sur le sable par la baguette] atteindrait son minimum de longueur serait le midi précis (VERNE, Île myst., 1874, p. 132). Il m'est arrivé, m'étant décidé à six heures du matin, de me trouver à midi et demi, au bar de chez Prunier, devant des huîtres (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 258) :
4. Je suis à côté de Féval. C'est un paysan breton, qui parle du nez, un paysan bourgeoisifié, logeant rue Saint-Maur-Popincourt, ayant enfants, de vie réglée; écrivant tous les jours, de huit heures à midi, faisant des feuilletons comme on vend du bois...
GONCOURT, Journal, 1865, p. 126.
1. ASTRON. Midi moyen. Midi vrai.
2. Proverbe. [P. réf. à la manière ancienne de diviser les heures] Chacun voit midi à sa porte. De génération en génération, le père apprenait à son fils à mesurer la marche du temps. De là l'antique proverbe gascon : « Chacun voit midi à sa porte ». Rien qu'en mettant le pied sur le seuil (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 9).
Au fig. ,,Chercher et voir son intérêt avant toute autre considération`` (M. LIS, M. BARBIER, Le Dict. du gai parler, Paris, Mengès, 1980, p. 369).
3. Expr. parfois fig.
Chercher midi à quatorze heures. Chercher des difficultés là où il n'y en a pas, compliquer les choses à plaisir. Tiens, Birotteau, sais-tu ce que je pense en t'écoutant? Eh! bien, tu me fais l'effet d'un homme qui cherche midi à quatorze heures (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 13). Elle (...) ne se souviendra que de ce qu'elle aura compris... Les enfants sains ne cherchent pas midi à quatorze heures... (GYP, Souv. pte fille, 1928, p. 73) :
5. Il eût mieux aimé qu'Adélaïde fût avantagée de tous les côtés, mais puisqu'elle était sa femme il n'allait pas chercher midi à quatorze heures, il l'aimait comme ça.
AYMÉ, Jument, 1933, p. 65.
C'est midi (sonné)! (pop.). C'est impossible, il n'y a rien à faire. Tu comprends bien que pour pagnoter au quartier, là-bas au patelin, à Saint-Mihiel, c'est macache et midi sonné (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., 7, p. 77). Vous avez dit à plusieurs camarades : « Les gars du Palais de Glace, ils savent y faire et ce sera midi pour les paumer ». Vous les connaissez donc? (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 107).
Marquer midi (arg.). Éprouver une forte érection. Si mon sexe reverdi Se prend à marquer midi Au baiser d'une peau fraîche (RICHEPIN, Bombarde, 1899, p. 86).
II.— [Désigne une notion d'espace]
A.— Un des quatre points cardinaux. Synon. sud. Le vent du midi est chaud, parce qu'il vient de la zone torride; et le vent opposé du nord est froid, parcequ'il souffle du pôle (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p. 375). Ce lac [le lac Majeur] parallèle au lac de Côme, et qui court aussi du nord au midi, est situé à une vingtaine de lieues plus au couchant (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 145) :
6. ... les musulmans assemblés devant leurs mosquées, se lavaient les mains, les pieds, se taillaient les ongles, se peignaient la barbe; puis étendant par terre des tapis, et se tournant vers le midi, les bras tantôt ouverts et tantôt croisés, ils faisaient des génuflexions et des prostrations...
VOLNEY, Ruines, 1791, p. 81.
En partic. [À propos de l'exposition (d'un lieu, d'un édifice) en face de ce point] C'est un filon de la Champagne voisine qui, sur ce coteau exposé au midi, produit des vins rouges et blancs qui ont encore assez de feu (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 585). Les plantes alpines sont toutes petites. Et il faut, pour que je choisisse les espèces, que vous me disiez si vous les exposerez au nord ou au midi (A. FRANCE, Pt bonh., 1898, 1).
B.— [Avec ou sans majuscule] Partie d'un pays, d'un ensemble géographique qui est la plus proche du sud. Le midi de l'Europe. Dans le midi de la France, des provinces entières se réunirent pour adopter une doctrine plus simple, un christianisme plus épuré (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 104). Tout le Midi français s'épanouissait là [au café Malmus], dans ses nuances diverses : Midi gascon, Midi provençal, de Bordeaux, de Toulouse, de Marseille, Midi périgourdin, auvergnat, ariégeois, ardéchois, pyrénéen... (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 20).
Emploi abs. [Avec une majuscule] Le Midi. Le sud de l'Europe. Climat, lumière du Midi; dialectes, peuples du Midi. En général, la langue allemande et ses dialectes sont beaucoup plus transpositifs que les langues du Midi (BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 345). Un beau garçon pâle, d'apparence flexible, à la peau de femme. De jolis cheveux ondulés naturellement, des narines frémissantes, il avait la beauté du Midi (JOUVE, Scènes capit., 1935, p. 215) :
7. Cette impossibilité de se tirer d'affaire dans toutes les circonstances habituelles de la vie commune que Goethe attribue au Tasse est un trait de la vie méditative et renfermée des écrivains du Nord. Les poètes du Midi n'ont pas d'ordinaire une telle incapacité; ils ont vécu plus souvent hors de la maison, sur les places publiques...
STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 62.
En partic. Le sud de la France. Accent, ville du Midi. Elle est perdue, dit Lia. Elle s'en va dans le Midi, aux îles d'Hyères (GONCOURT, Journal, 1861, p. 908). Il y a chez Jaurès un épais verbalisme du Midi, de la pensée et du travail fait à la grosse (BARRÈS, Cahiers, t. 5, 1907, p. 177) :
8. Un cafard de Paris, comme il y en a tant parmi ces garçons qui, sous prétexte d'admiration et de l'intérêt qu'ils portent à votre œuvre et à votre travail, viennent vous rendre visite à la campagne et vous relancer jusque dans le Midi quand on n'habite plus la capitale...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 64.
Prononc. et Orth. :[midi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 « milieu du jour » (Roland, éd. J. Bédier, 1431; b) 1585 p. ext. « le milieu de (quelque chose) » (NOËL DU FAIL, Contes d'Eutrapel ds Œuvres, éd. J. Assézat, t. 2, p. 238 : puis que vos ans ont passé le midi de bien loin); c) 1585 cercher midy à unze heures (CHOLIÈRES, 1ere Matinée, p. 18 ds HUG.); 1622 cercher midy à quatorze heures (TABARIN, Rec. des questions ds Œuvres, éd. G. Aventin, t. 1, p. 160); d) 1585 démon du midi (par opposition au démon des ténèbres) « tentation du milieu du jour » traduisant le lat. daemonius meridianus (NOËL DU FAIL, Contes d'Eutrapel ds Œuvres, t. 2, p. 243); d'où par spécialisation 1863 « tentation de nature affective et sexuelle s'emparant des humains vers le milieu de la vie » (FEUILLET, Sibylle, p. 345); 2. a) ca 1140 « un des points cardinaux, le Sud » (GEFFREI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 1643); b) 1308 « exposition qui est en face du soleil à midi » (Texte cité ds DEHAISNES, Doc. hist. A. Flandre, t. 1, p. 184); c) 1687 « les pays méridionaux » (LA FONTAINE, Epître à Mgr l'Evêque de Soissons ds Œuvres, éd. Régnier, t. 9, p. 204); d) 1793 « le sud de la France » (STAËL, Lettr. L. de Narbonne, p. 179); 3. 1866 arg. Midi! « trop tard! » (DELVAU, p. 253); 1867 il est midi « méfie-toi! » (ibid., p. 254). Comp. de l'a. fr. mi (du lat. medius) « qui se trouve au milieu » (ca 1100 Roland, éd. J. Bédier, 700), v. parmi1 et mi-et de l'a. fr. di (du lat. dies) « jour » (842, Serments de Strasbourg ds HENRY Chrestomathie, p. 1); au sens 1 d cf. a. fr. diable meridien (mil. XIIe s., Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 90, 6, v. T.-L.), v. aussi REY-CHANTR. Expr. Fréq. abs. littér. :5 756. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 9 568, b) 9 716; XXe s. : a) 7 244, b) 6 751. Bbg. PAULI 1921, p. 99. — QUEM. DDL t. 10, 12, 19, 20.

midi [midi] n. m.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland; de mi-, et di « jour », de l'accusatif lat. diem.
———
I
1 Milieu du jour, entre le matin et l'après-midi. || Le soleil de midi est haut dans le ciel (→ Abriter, cit. 4; blanc, cit. 3). || La lumière, la chaleur, les ardeurs de midi (→ Impatience, cit. 3). || Des midis accablants (cit. 2), brûlants (→ Brûler, cit. 22). || Le plein midi (→ Dame, cit. 1; fantôme, cit. 6). || En plein midi (→ Immobile, cit. 13).Fig. Ne pas voir clair en plein midi.Le repas de midi (→ Gamelle, cit. 1; huile, cit. 15). || Travailleur qui ne rentre pas chez lui à midi. || Sommeil de midi. Méridienne. || Magasin, musée qui reste ouvert à midi. || Le matin, le midi et le soir.Ellipt. || Prendre un cachet matin, midi et soir. || Chaque midi, tous les midis, l'autre midi; ce midi (critiqué par quelques puristes). || À midi !Allus. littér. || « La nuit est déjà proche à qui passe midi » (Malherbe, → Matinée, cit. 1).
1 Midi, Roi des étés, épandu sur la plaine,
Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu
Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine;
La Terre est assoupie en sa robe de feu.
Leconte de Lisle, Poèmes antiques, Poésies diverses, II.
2 Pour moi, ce que j'aimais surtout de cet étrange paysage, c'était la terrassante splendeur des pleins midis : une réverbération aussi intense que dans les solitudes africaines.
Louis Bertrand, le Livre de la Méditerranée, p. 306.
3 Nous l'attendons pour ce midi.
Gide, la Symphonie pastorale, p. 145.
Par métaphore et fig. Âge de la pleine maturité. || Le midi de la vie.Le démon (cit. 27) de midi.
4 (…) les illusions sur lesquelles je tombe sont peut-être aussi belles que les premières; seulement elles ne sont plus si jeunes; ce que je voyais dans la splendeur du midi, je l'aperçois à la lueur du couchant.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. III, p. 5.
Loc. Nier la lumière en plein midi : nier l'évidence.Faire voir à qqn des étoiles en plein midi : abuser de sa crédulité.
2 Heure du milieu du jour, douzième heure. Douze (heures). || Les douze coups de midi. || Midi est sonné. || Il est midi, midi sonné. || Midi juste, très précis (→ Convoi, cit. 5). || À midi, sur le coup de midi. || Midi passé; midi un quart ou 12 h 15; midi moins le quart (11 h 45). || Avant midi, après midi. A. M., P. M. || De midi à une heure (→ Cœur, cit. 25). || Entre onze heures et midi. || Magasin fermé de midi à deux heures. || Vers midi (→ Entrouvrir, cit. 3; goutte, cit. 26). || Pas loin (cit. 36) de midi.
REM. Par confusion avec douze heures, midi est parfois considéré, incorrectement, comme un pluriel (midi sonnaient); certains auteurs ont employé l'expression « sur les midi, dans les midi » (→ 1. Le, cit. 16), plus familière que fautive. (On dit aussi familièrement avec un singulier « vers les une heure »).
5 (…) mardi prochain vers les midi je demanderai à ton portier : « Monsieur Chevalier est-il chez lui ? »
Flaubert, Correspondance, 58, 10 avril 1842.
6 Est-ce qu'un jour il n'avait pas mangé douze œufs durs et bu douze verres de vin, pendant que les douze coups de midi sonnaient !
Zola, l'Assommoir, t. I, III, p. 105.
6.1 (…) si je ne me trompe, demain sera un des quatre jours de l'année pour lequel le temps vrai se confond avec le temps moyen, c'est-à-dire, mon enfant, que demain, à quelques secondes près, le soleil passera au méridien juste au midi des horloges.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 172.
7 Il était vraisemblablement un peu plus de midi. Tout indiquait la proximité de cette heure parfaite : la hauteur du jour, le silence, et ce je ne sais quoi de précis et de simple qui partage le monde en deux parts radieuses.
H. Bosco, Antonin, p. 22.
7.1 Après l'explosion mouvementée de midi juste, les rues s'étaient peu à peu vidées.
J.-M. G. Le Clézio, le Déluge, p. 196.
Loc. fig. (1619, in D. D. L.). Chercher midi à quatorze heures : chercher des difficultés où il n'y en a pas, compliquer les choses simples.
REM. Selon Richelet, cette locution viendrait de « la coutume d'Italie de compter les heures au-delà de douze et jusques à vingt-quatre, commençant à les compter depuis le coucher du soleil. Or, comme à midi, même dans les plus grands jours, on compte plus de quatorze heures, en ce pays-là, chercher midi à quatorze heures, c'est chercher une chose où elle n'est pas » (Dict., art. Quatorze).
8 Oui, il suit toujours le grand chemin, le grand chemin, et ne va point chercher midi à quatorze heures (…)
Molière, Monsieur de Pourceaugnac, I, 5.
8.1 Mais aussi, que Mme de Guitaut est une raisonnable femme d'être accouchée comme on a accoutumé, et de n'aller point chercher midi à quatorze heures, comme Mme de Grignan, pour faire un accouchement hors de toutes les règles.
Mme de Sévigné, 21 sept. 1675.
9 Il s'est mis tout de suite à l'écrire (une pièce), sans chercher midi à quatorze heures, comme pour s'amuser lui-même.
Paul Léautaud, le Théâtre de M. Boissard, XLIV.
Loc. fam. (1888). C'est midi sonné, c'est midi ! : il est trop tard, n'y comptez pas, c'est impossible.
10 (…) pour me m'ner (mener) en bateau, c'est macache et midi sonné. Tu t'es levé trop tard, mon colon.
Courteline, le Train de 8 h 47, II, IV.
10.1 C'est vrai, c'est la misère ! J'ai pus d'mèche. J'en avais quéqu'bouts, mais, allez, partez ! J'ai beau fouiller toutes les poches de mon étui à puces, rien. Et pour en acheter, comme tu dis, c'est midi.
H. Barbusse, le Feu, t. II, II, XV, p. 5.
10.2 Chez moi, on n'a jamais causé argot. Mes vieusoques (= mes « vieux », mes parents), ils auraient pas toléré. Avec eux, c'était labeur, labeur. Et midi pour sortir le soir.
M. Aymé, le Passe-muraille, « En attendant », p. 262.
Loc. argotique. (Mil. XIXe). Marquer midi : être en érection.
———
II (V. 1138).
1 L'un des quatre points cardinaux. Sud. || Du nord au midi (→ Guerrier, cit. 7). || Fleuve (cit. 5) qui coule du midi au nord. || Le vent du midi (→ Chant, cit. 2).
11 La maison était close, au midi, par un jardin long de deux ou trois cents mètres.
Pierre Benoit, Mlle de la Ferté, p. 112.
2 Exposition d'un lieu en face de ce point. || Versant, coteau exposé au midi (→ Filon, cit. 2). || Terre plus meuble, plus fertile au midi qu'au nord (→ Espalier, cit. 1). || Salon au midi, en plein midi.
3 Région qui est au sud d'un pays. (On dit plutôt Sud lorsque ce pays n'est pas la France). || Le midi de la France (→ Maire, cit. 1), de l'Angleterre.
4 Absolt. || Le Midi : a Le sud du continent européen. || Les peuples du Nord et les peuples du Midi ( Latin, méditerranéen). || Les contrées du Midi (→ Irruption, cit. 1). || Climat, mœurs du Midi.Par ext. Caractères, attributs du Midi, de ses habitants. || La fusion du Nord et du Midi dans l'esprit français (cit. 5).
12 Je chéris l'Arioste et j'estime le Tasse;
Plein de Machiavel, entêté de Boccace,
J'en parle si souvent qu'on en est étourdi;
J'en lis qui sont du Nord, et qui sont du Midi.
La Fontaine, Pièces diverses, IV, À Mgr l'Évêque de Soissons.
13 Vous trouverez dans les climats du Nord des peuples qui ont peu de vices, assez de vertus, beaucoup de sincérité et de franchise. Approchez des pays du Midi, vous croirez vous éloigner de la morale même : des passions plus vives multiplieront les crimes (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XIV, II.
14 Il existe, ce me semble, deux littératures tout à fait distinctes, celle qui vient du Midi et celle qui descend du Nord; celle dont Homère est la première source, celle dont Ossian est l'origine. Les Grecs, les Latins, les Italiens, les Espagnols et les Français du siècle de Louis XIV appartiennent au genre de littérature que j'appellerai la littérature du Midi. Les ouvrages anglais, les ouvrages allemands, et quelques écrits des Danois et des Suédois doivent être classés dans la littérature du Nord (…)
Mme de Staël, De la littérature…, I, XI.
15 Le Nord vaut peut-être mieux pour la morale. Mais le Midi vaut mieux pour la vie.
André Suarès, Trois hommes, « Ibsen », III.
b Sud de la France. || Passer l'hiver dans le Midi. || Les villes du Midi (→ 2. Mal, cit. 31). || Les gens du Midi. Méridional. || Accent du Midi (→ Amuïr, cit.).Fam. || Tu exagères ! tu n'es pas un peu du Midi ? (ou : de Marseille).
16 Il est temps de s'entendre une fois pour toutes sur cette réputation de menteurs que les gens du Nord ont faite aux Méridionaux. Il n'y a pas de menteurs dans le Midi, pas plus à Marseille qu'à Nîmes, qu'à Toulouse, qu'à Tarascon.
Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon, I, VII (→ Mentir, cit. 3).
17 Le Midi saisit un homme du Nord par quelque chose de sec, de net, de rude dans les lignes. Ce sont des montagnes pelées, des terrasses pierreuses, des oliviers plutôt gris que verts, des cyprès sans grâce, et qui semblent noirs.
Alain, Propos, 3 juin 1909, J'aime la pluie.
CONTR. Minuit. — Nord.
DÉR. Midinette.
COMP. Après-midi, avant-midi.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • midi — midi …   Dictionnaire des rimes

  • MIDI — [ˈmiːdiˑ] (engl.: musical instrument digital interface [ˈmjuːzɪkl̩ ˈɪnstɹəmənt ˈdɪdʒɪtl̩ ˈɪntɚfeɪs] = „Digitale Schnittstelle für Musikinstrumente“) ist ein Datenübertragungs Protokoll zum Zwecke der Übermittlung, Aufzeichnung und Wiedergabe von… …   Deutsch Wikipedia

  • midi — MIDI. s. m. Le milieu du jour, le point qui partage également le jour entre le soleil levant & le soleil couchant. A l heure de midi. il est midi. midi est sonné. je me rendray là à midi, sur le midi. avant midi. entre onze heures & midi. entre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • midi — MÍDI adj. invar., subst. 1. adj. invar. (Despre lungimea fustei) Care ajunge până la jumătatea gambei. 2. subst. Fustă, palton etc. midi (1). – Din fr., engl. midi. Trimis de LauraGellner, 30.05.2004. Sursa: DEX 98 …   Dicționar Român

  • midi — Midi, m. acut. a Medius et dies. Hinc multi dicunt Mi jour, comme Minuict, Meridies. Le midi, Medius dies. A midi, Meridiano. Qui est ou se fait devant le midi, Antemeridianus. Qui se fait apres midi, Postmeridianus, vel Pomeridianus. Le vent de… …   Thresor de la langue françoyse

  • Midi 20 — Studio album by Grand Corps Malade Released March 27, 2006 …   Wikipedia

  • midi — [“midi] 1. n. a mid length woman’s garment. □ Shall I wear my midi, or is it too hot? □ The midi is okay. 2. mod. having to do with a mid length woman’s garment. □ This midi style is out, and the mini is back in …   Dictionary of American slang and colloquial expressions

  • Midi — Midi, Maxi Efti Midi, Maxi Efti шведская музыкальная группа начала 90 х с африканским влиянием. Их наиболее знаменитые хиты «Bad Bad Boys» и «Ragga Steady». В состав группы входили сёстры близняшки Миди и Макси Берхану и их подруга Фрейвейни… …   Википедия

  • MIDI-In — MIDI In,   Anschlussbuchse, über die MIDI Daten in ein Computersystem oder ein MIDI Instrument oder Gerät hereinkommen (MIDI) …   Universal-Lexikon

  • Midi — ist Name oder Teil des Namens von Le Midi, der französischsprachige geographische Fach und Allgemeinbegriff für Südfrankreich eine Rocklänge, zwischen Mini und Maxi, knielang. ein Sublabel der Atlantic Records eine Bauform für Computergehäuse… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.